Conseils

Bien préparer sa voiture pour passer au contrôle technique

Bien préparer sa voiture pour passer au contrôle technique
Donnez votre avis !

Le contrôle technique est un passage obligatoire dans les 6 mois précédant les 4 ans de mise en circulation d’un véhicule, puis tous les 2 ans par la suite. Ceci, sous peine d’une amende, voire une confiscation de la carte grise. Si vous souhaitez procéder à la vente d’une voiture d’occasion, sachez également que vous devez fournir à l’acheteur, la preuve qu’un contrôle technique a été réalisé il y a moins de 6 mois.

Mais comment bien préparer son véhicule pour éviter une contre-visite et des dépenses supplémentaires ? Vous pouvez procéder à une révision complète de votre voiture et en profiter pour demander au garage de la présenter lui-même au contrôle technique.

Sinon, faites bien le tour vous-même de votre véhicule pour réduire au maximum les frais avant de prendre rendez-vous pour un contrôle technique. Voici un récapitulatif des principaux défauts à contrôler et éventuellement à corriger. Prenez les devants et limitez le risque de vous faire recaler !

controle-technique

Les points principaux à vérifier avant le contrôle technique

L’immatriculation

Les plaques d’immatriculation doivent être solidement fixées et parfaitement lisibles pour pouvoir identifier facilement votre véhicule : pas de pliures, ni de fissures. Il faut également qu’elles soient conformes à la réglementation et bien sûr, concorder avec la carte grise. Le remplacement d’une plaque d’immatriculation peut se faire très rapidement et ne coûte pas très cher, que ce soit pour un monospace ou une petite voiture citadine.

Les pneus

Vérifiez que vos pneus ne comportent pas de déchirures ou d’usure irrégulière : cette dernière est détectée grâce à des témoins d’usure, c’est-à-dire des petites bosses au fond des rainures. Lorsque que la hauteur de la gomme atteint ce niveau de 1, 6 mm, le pneu se trouve la limite légale d’usure et vous devez le changer visit this website.

Attention, les deux pneus d’un même essieu doivent être de la même marque et de même structure. A noter qu’il est important de vérifier la pression des pneus une fois par mois. Cela permet notamment de détecter une petite perforation et cela vous évitera une consommation excessive de carburant. Pensez-aussi au contrôle des amortisseurs : une distance d’arrêt qui semble s’allonger peut paraître suspicieuse.

Il vous faudra également corriger une déformation trop importante de la jante, notamment suite à un choc contre un trottoir par exemple.

Le système d’échappement

Votre pot d’échappement doit être bien fixé et surtout, non percé. On ne doit déceler aucune fuite de carburant. Testez l’étanchéité de votre pot à l’aide d’un chiffon.

D’autre part, le dégagement d’une fumée noire peut alerter sur un problème de pollution, figurant parmi les points de contrôle à vérifier. Une solution pour décrasser votre moteur : faites un tour d’autoroute en 4e. Contrôlez aussi le niveau d’huile du moteur et du liquide de refroidissement.

Les freins

Si vos disques ou plaquettes de freins sont usés : ils sont encore tolérés mais changez-les par précaution pour votre sécurité. Par ailleurs, si votre voiture a tendance à se déporter sur le côté, cela peut être le signe que vos freins sont en mauvais état ou qu’il y a un problème au niveau de l’équilibrage des pneus. Dans ce cas, il est conseillé de vous rendre chez un garagiste pour vérifier. Les vibrations au niveau du volant peuvent également signaler que les disques des freins sont voilés. Un couinement pourra aussi signifier que les plaquettes sont usées.
Réajustez le niveau de liquide de frein si besoin et assurez-vous que son contenant ne fuit pas. Faites-le purger tous les 2 ans afin qu’il n’entraîne pas une corrosion des pièces du système.

La visibilité

Si votre pare-brise présente une fissure de plus de 30 cm de diamètre dans le champ de vision, vous devez le remplacer. Les éclats ne doivent pas dépasser la taille d’une pièce de 2 euros et ne pas se trouver dans le champ de vision.

Par ailleurs, il faut que tous les rétroviseurs à l’intérieur et l’extérieur, soient correctement fixés et en bon état. Quant aux essuie-glaces, ils doivent être en parfait état de fonctionnement. A vérifier également avant le passage au contrôle technique, le niveau du liquide lave-glace.

L’éclairage

Vérifiez que tous les feux fonctionnent, à l’avant comme à l’arrière : feux de croisement, feux de route, feux de position, feux de stop, clignotants, warning, l’éclairage de la plaque minéralogique arrière, ainsi que les témoins lumineux du tableau de bord… Changez toute ampoule grillée ou phare cassé avant de prendre rendez-vous pour un contrôle technique.

La carrosserie

Contrôlez vos systèmes d’ouverture et de fermeture : portes, capot, coffre… En outre, la carrosserie ne doit présenter aucune partie saillante ou rouillée, susceptible de blesser un tiers. Vous pouvez toujours tenter de retordre à la main la carrosserie dans le bon sens ou d’aplanir le morceau de tôle concerné au marteau. Sait-on jamais, cela pourrait passer au contrôle technique…

L’habitacle

Toutes les ceintures de sécurité doivent fonctionner correctement et vérifiez que tous les sièges soient bien fixés. Pensez à retirer les sièges auto pour enfant avant le contrôle technique. Testez également le klaxon.

Article précédent

Acheter une voiture d’occasion : les conseils pour éviter la déception

Article suivant

Comment bien vendre sa voiture à un particulier ?