ActusConseilsConso

Contrôle technique plus sévère : Attention aux nouvelles réglementations

Contrôle technique plus sévère : Attention aux nouvelles réglementations
Donnez votre avis !

Le contrôle technique existe en France depuis 1992. Cela fait bientôt 26 ans que nous faisons contrôler notre voiture et du changement est à prévoir. En mai 2018 il sera plus « sévère » et avec de nouvelles règles pour aller dans le sens des directives européennes.  Ce changement est important puisque sont coût va lui aussi augmenter au détriment des possesseurs de véhicules ancien.

 

 

Pourquoi doit-on passer le contrôle technique ?

 

Le premier contrôle technique est obligatoire dans les six mois qui précèdent la quatrième année de votre véhicule, puis tous les deux ans.

On estime qu’il existe une corrélation directe entre le nombre de morts et les défaillances techniques. Le but de toutes ces vérifications sur votre véhicule est d’augmenter la sécurité routière pour le bien de tous. Mais il a aussi pour objectif de réguler les émissions polluantes. Double finalité donc : La sécurité et l’environnement.

Jusqu’à aujourd’hui c’est 123 points de contrôles qui sont examinés à la loupe avec jusqu’à 453 défauts possible.

 

 

Quels sont les changements à prévoir ?

 

Le nombre de point à vérifier va augmenter passant de 123 à 132 . Les défauts prendront l’appellation de défaillances et il y en aura 606 possibles contre 453 aujourd’hui.  Mais c’est le niveau de sanction qui sera  le changement majeur de ce nouveau contrôle technique. Il y aura trois niveaux de sanction :

 

 

  • Les défaillances mineures :

Elles seront au nombre de 139. Elles regroupent les défauts qui doivent être réparés mais qui ne nécessitent pas de contre-visite. Voici quelques exemples :

– Rotules : Jeu mineur ;
– Fuite moteur (légère) ;
– Colonne de direction : Jeu mineur.

 

  • Les défaillances majeures :

Elles seront au nombre de 340. Elles regroupent les anomalies qui nécessitent une contre-visite avec un délai de deux mois. Voici quelques exemples :

– Flexible de frein abîmé

– Feu de croisement défectueux

– Éclairage de la plaque d’immatriculation défectueux

  • Les défaillances critiques :

C’est la grande nouveauté de ce contrôle technique. Et attention elle sera très restrictive voir répressive pour les conducteurs. Si une telle défaillance est détectée sur votre véhicule, vous n’aurez le droit que de circuler le jour même du contrôle pour rentrer chez vous ou chez votre garagiste pour effectuer la réparation. Elles seront au nombre de 127 et en voici quelques exemples :

– Feux stop défectueux ;
– Absence de liquide de freins ;
– Jeu excessif dans la direction.

 

Et pour terminer, un petit reportage réalisé par la chaine d’information C News

Article précédent

Les 5 meilleures pubs auto du Superbowl

Article suivant

10 bons réflexes pour conduire sur la neige