Conseils

Contrat d’assurance auto : tous les points à savoir

Contrat d’assurance auto : tous les points à savoir
Donnez votre avis !

Ça y est, vous avez choisi votre nouvelle voiture ?
C’est le moment pour faire le point sur votre assurance voiture et pas seulement sous l’angle du prix car, outre la protection de la belle, il ne faut pas oublier quelle est, également, votre protection.
Contrat-assurance

L’assurance auto garantit au moins deux responsabilités : la responsabilité de l’automobiliste vis-à-vis des tiers et celle du conducteur lui-même. Les autres garanties concernent la voiture et se justifient surtout si elle est récente. Voici un mémento des points à vérifier pour étalonner votre contrat actuel  et s’y retrouver dans la jungle des contrats !

Concernant la responsabilité civile du propriétaire ou du conducteur,  elle est imposée par la loi.
Strictement réglementée, elle s’applique quel que soit le conducteur de la voiture et quelle que soit sa faute éventuelle. Sachez que les passagers du conducteur responsable, y compris son conjoint ou ses enfants, sont inclus dans les victimes potentielles. Dans cette malheureuse situation, la bête noire de l’assuré c’est la franchise c’est-à-dire le montant qui reste à votre charge lors d’un sinistre / dommage responsable. En effet, souvent un contrat moins cher cache une franchise élevée car c’est pour l’assureur un moyen de limiter son risque.
Comparez donc les montants « Franchise dommage » : moins de 300 € est un bon niveau. Certains contrats donnent la possibilité d’obtenir une ‘ petite franchise’….en option ! prenez le temps de calculer son intérêt en rapport avec votre  cotisation globale. Le conducteur fautif responsable d’un accident ne sera pas couvert par l’assurance obligatoire. Il est donc indispensable de  prévoir d’être indemnisé correctement en cas de blessure car en cas de dommage sérieux, l’absence de compensation financière peut transformer votre vie et celle de vos proches en vrai cauchemar !

Il faut donc souscrire impérativement une assurance conducteur, en étant extrêmement attentif aux points suivants :

  • Le plafond de garantie ou d’indemnisation, surtout en cas d’incapacité permanente et totale, doit être au minimum de 1 million d’euros, quitte à accepter un plafond moins élevé en cas de décès.
  • L’indemnisation des dommages doit se faire selon leur incidence réelle au moment de l’accident, comme pour les autres victimes (assurance dite « indemnitaire »), avec une évaluation personnalisée et non pas en fonction d’un barème préétabli (assurance dite « forfaitaire »).
  • Le seuil de dommages corporels en deçà duquel ils ne sont pas pris en charge, exprimé en pourcentage de « déficit fonctionnel permanent » (ex-incapacité partielle permanente) ou « Taux AIPP » ( Taux d’atteinte  à l’intégrité physique ou psychique), doit rester faible, soit autour de 5 %, correspondant, par exemple, à la perte d’un doigt.
  • Les conducteurs occasionnels doivent aussi pouvoir bénéficier de cette assurance.

Les autres garanties, facultatives, concernent la voiture elle-même.

  • La plus connue est celle dite «  tous risques » qui couvre les dommages survenus lors d’un accident dont le conducteur est responsable ou en cas de dégâts causés par un tiers non identifié.C’est une garantie onéreuse. Indiscutable sur une voiture neuve, Il faudra s’interroger sur son opportunité dès lors que la voiture a dépassé 5 ans. D’autant plus si la franchise  est  très élevée, voire majorée dans le cas d’un conducteur novice ou occasionnel.

vendre-voiture-particulier

S’y ajoutent d’autres garanties qui méritent votre attention :

  •  La franchise de kilomètre en cas de panne avec deux éléments à prendre en compte à savoir la distance minimale entre votre domicile et la survenance de la panne ( très bien : 0 kms ,  minimaliste : 50 kms) et la somme allouée au dépannage ( Très bien : frais réels, moyenne : 180€).
  • La franchise en bris de glace : idéalement à zéro, les assureurs ont récemment durci leurs conditions  (très bien : 0€, moyen 80€, supérieur à 100€ : négociez !).
  • Valorisez une bonne VALEUR A NEUF : même si c’est souvent la valeur d’achat inscrite sur votre facture et non pas le prix catalogue qui est pris en compte (renseignez-vous !), les assureurs les plus généreux  indemniseront  à neuf jusqu’à 5 ans votre voiture en cas de vol ou si elle est jugée irréparable (très bien : 5 ans, moyen : 1 an).Concernant le surcoût d’une telle option (toujours à étalonner par rapport à la cotisation totale), une garantie  à neuf pendant 5 ans est compétitive pour moins de 50€ /an.

En conclusion, si « la Loi du porte monnaie » a sa raison, les contrats d’assurance auto sont, avant tout, à considérer selon vos besoins et vos priorités et de régler le curseur GARANTIES/ FRANCHISE/ COTISATION au niveau qui vous satisfera, en toute connaissance de cause afin d’éviter de se trouver dans la situation  malheureusement classique et périlleuse de découvrir ses garanties lorsque le sinistre est arrivé !

Article précédent

"Une auto, un pays" - Cuba

Article suivant

"Une auto, un pays" - La Russie