Actus

Signaler la police sur Waze et Coyote, c’est fini ?

Signaler la police sur Waze et Coyote, c’est fini ?
Donnez votre avis !

La mise en application du décret de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires s’est effectuée le 1er juillet 2018. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle fait beaucoup parler d’elle. Pourtant une autre mesure de Sécurité routière ne va pas tarder à faire son apparition. Et elle risque de ne pas faire plaisir à Waze, Coyote ou d’autres applications communautaires GPS.

La sécurité routière contre Waze et Coyote

D’ici la mi-juillet, vous ne pourrez plus signaler des contrôles de polices sur des applications communautaires comme on pouvait le faire sur Waze ou sur Coyote. C’était pourtant un des gros points forts de ces applis. Cette mesure ne vient donc, bien sûr, pas de leur fait.

Le Comité Interministériel de la Sécurité Routière avait en effet déclaré en janvier dernier vouloir permettre aux forces de police de masquer temporairement l’emplacement de leurs contrôles. Cela ne s’appliquerait toutefois qu’à une zone donnée et uniquement sur certains types de contrôles.

De quels contrôles parle-t-on ?

La nouvelle mesure ne sera appliqué par les forces de l’ordre que pour les cas suivants :

  • Les contrôles anticriminalité
  • Les contrôles d’alcoolémie
  • Et les contrôles de drogues et stupéfiants

Ces contrôles pourront d’ailleurs toujours être signalés. Cependant, ils ne seront pas notifiés chez les autres utilisateurs. Il est également important de rappeler que selon les chiffres de 2016, 29% des accidents mortels avaient pour cause l’alcool et tandis que 22% d’entre eux étaient dû aux stupéfiants.

Les contrôles de vitesse ne sont donc pour l’instant pas concernés par cette nouvelle mesure. La raison semble être liée à l’influence des signalements de radars. Cela forçait les automobilistes à ralentir.

Il faut également savoir que si les opérateurs comme Waze ou Coyote décident de ne pas désactiver leurs systèmes de signalement, ils s’exposent à des sanctions financières. Quant à savoir si cela aura des répercussions sur le nombres d’utilisateurs de ces applications, rendez-vous mi-juillet !

Article précédent

La Fiat 500 60th, une incroyable édition limitée !

Article suivant

Gendarmerie, 50 ans de sportives